Se souvenir de Novembre

Se souvenir de Novembre parle d’un groupe d’ami•es qui se sont perdu•es de vue depuis longtemps. On y raconte leurs retrouvailles pour disperser les cendres d’un•e des leurs dans l’océan.

  • L’heure est venue de pleurer
  • L’heure est venue de se souvenir
  • L’heure est venue de se retrouver

Attention les yeux.

Inspiré  du canevas Belonging Outside BelongingSe souvenir de Novembre est un jeu de rôle sans meneur ni dé. Conçu comme une expérience hivernale, ce jeu est accessible à des personnes n’ayant jamais pratiqué le jeu de rôle. Idéal pour 3-5 personnes une boîte de mouchoirs.

Ce jeu fait partie du cycle Des couleurs de l’amitié, avec Trois jours de soleil, Quelque part sur la route et Les bourgeons.

Se souvenir de Novembre est aussi disponible en anglais sous le titre Memories of November.

Couverture du jeu Se souvenir de Novembre, de Melville

Troisième jeu de la série Des couleurs de l’amitiéSe souvenir de Novembre en est aussi probablement le plus délicat à aborder. J’ai coutume de dire que c’est la pincée de sel qui donne son goût au gateau. En effet, on parle ici de mort, de deuil, de tristesse. Et le personnage disparu n’est autre qu’un protagoniste des jeux précédents !
Si vous avez joué à Trois jours de soleil ou Quelque part sur la route avec Novembre, ce jeu sera une expérience tout à fait singulière. Rassurez-vous néanmoins, il est question ici de comment l’on trouve du réconfort auprès de celles et ceux qu’on aime dans les moments difficiles. 
Ce jeu est notamment inspiré du film The Big Chill, de Lawrence Kasdan, que je ne saurais trop vous recommander.

En bref

Durée de partie : 4h

Difficulté moyenne

À partir de de 14 ans

Acheter Se souvenir de Novembre